Conseils aux voyageurs – Trek Rondane

Mon budget (7 nuits au total)

  • Billet d’avion pour Oslo : 267 €
  • Transports : 157 € (Train Oslo-Hjerkinn 47 € + Train Otta-Oslo 48 € + Transport Oslo 50 € + Bateau Rondane 12 €)
  • Hébergement : 270 € (2 nuits dans un hôtel à Oslo et 5 nuits en refuges)
  • Nourriture : 130 € (sachets lyophilisés 60 € + achats encas 35 € + repas 35 €)
  • Visite Oslo : 25 €

TOTAL : 850 €

Conseils divers

Ravitaillement et hébergement dans le Parc national du Rondane

  • Les tarifs des refuges sont assez élevés. Comptez environ 28 € pour un lit en dortoir et 40/45 € pour une chambre (par personne). Dans certains refuges, il y a des espaces aménagés pour le camping (moins de 10 € par personne). Pour les membres de la DNT (Association norvégienne de randonnée), une réduction d’environ 20% permet de rentrer dans ses frais à condition de passer plusieurs nuits en refuges. N’hésitez à demander une réduction en basse saison. Il nous est arrivé qu’on nous fasse 50% de réduction, sans l’avoir demandé.
  • Les refuges sont propres et cosy mais avec des règles assez strictes : il n’y a pas de cuisine et il est interdit d’utiliser son réchaud, il faut s’éloigner de plusieurs dizaines de mètres des refuges pour faire sa popote. Et si vous souhaitez demander de l’eau bouillante pour vos sachets lyophilisés, ça sera payant ! Dans certains refuges, les douches sont communes. Les autres pièces communes sont des petits salons très confortables permettant de bien récupérer après une journée d’effort.
  • Il est possible de se ravitailler dans les refuges mais le choix est très limité et cher. Pas de souci pour trouver des recharges de gaz.
  • Les rivières permettent de se ravitailler en eau. A priori, il n’est pas nécessaire d’utiliser des pastilles stérilisantes. L’eau dans les refuges est potable, du coup nous avons essentiellement rempli nos gourdes ainsi.

Étapes et Orientation

  • Pour définir son itinéraire, il suffit de suivre l’emplacement des refuges.
  • Il existe des variantes, toutes sont balisées.
  • Il est possible de rallonger le trek en faisant l’ascension de montagnes.
  • Je conseille d’acheter une carte de randonnée du parc du Rondane. Il en existe plusieurs.
  • Le GPS n’est pas nécessaire. A la rigueur une application sur smartphone avec une carte téléchargée avant le départ fonctionne bien, même en mode avion.
  • Les horaires du bateau (en été uniquement) sur le lac Rondvatnet, pour rejoindre le refuge de Rondvassbu : 9h15, 15h15, 16h15.

Logistique

  • De l’aéroport d’Oslo au Parc national du Rondane : la gare se trouve au sous-sol de l’aéroport. Pour réserver à l’avance ses billets de train : https://www.nsb.no/en/frontpage.
  • De l’aéroport d’Oslo au centre-ville : il est très simple de se rendre au centre-ville depuis l’aéroport. Il suffit de prendre le train (NSB et non l’Express, beaucoup plus cher) pour un tarif d’environ 12 euros. Le trajet ne dure que 25 minutes et il y a des trains toutes les 20 minutes.
  • Début du trek : plusieurs possibilités s’offrent aux trekkeurs car quelques étapes sont reliées à la route. Généralement, le départ se fait à Hjerkinn. Plusieurs arrivées possibles, selon le nombre de jour souhaités le trek peut se faire sur 3, 4, 5 ou 6 jours. La plupart des villes d’arrivée possibles ont une gare permettant de revenir à Oslo. Pour notre part, ce fut la ville d’Otta.
  • Communication téléphonique : renseignez-vous auprès de votre opérateur téléphonique mais si vous avez un abonnement classique, il y a de fortes chances pour que vous puissiez utiliser votre forfait en Norvège (notamment internet).

Période

  • La période favorable pour randonner dans le Parc national du Rondane est l’été (juillet, août et jusqu’à mi-septembre). Pendant cette période la météo est plus ou moins clémente, et au-delà, elle devient assez rude.

Liens divers


Toutes les articles sur le trek du Rondane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *