Carnet de voyage Madère

C’est un peu par hasard, en parcourant les voyages proposés par des agences en ligne, que l’idée de Madère comme destination de voyage pour le mois de décembre m’a interpelé. Je connaissais sa situation géographique, au large du Maroc, et son pays de rattachement, le Portugal, mais je n’étais jamais allé plus loin. En pourtant, des photos de l’île m’ont laissé sans voix, et m’ont convaincu qu’il fallait absolument que nous partions à la découverte de ce petit trésor planté dans l’Atlantique.

Les paysages de Madère ne ressemblent en rien à ceux que l’on rencontre sur notre vieux continent alors que l’île n’est située qu’à 3-4 heures de la France. D’ailleurs son surnom, la petite Réunion, évoque tout l’exotisme qu’il en ressort de ses paysages : des forêts aux allures tropicales, des montagnes aux pics acérés qui chatouillent les nuages, une verdure omniprésente, des villages à flan de montagnes, des falaises abruptes…

Pour découvrir au mieux tous les charmes de Madère la marche est le moyen idéal, d’autant que l’île est jalonnée de très nombreux sentiers de randonnées.

C’est donc le temps d’une semaine, en ce début de décembre morose, que nous nous laissons embarquer à la découverte de l’île.

Arrivée :

Il est 18h à la sortie de l’avion et le dépaysement est déjà présent. Le soleil dépose ses dernières lueurs sur les montagnes verdoyantes, en décor de fond de l’aéroport. Une impression d’être dans un pays exotique malgré un faible taux d’humidité, qui rend l’atmosphère très agréable.

Notre programme s’articule autour de 6 randonnées prévues en 7 jours, qui nous ferons découvrir l’île, avec deux points de chute pour l’hébergement, à Santana puis à Funchal. Notre autonomie dans les déplacements sera assurée grâce à la location d’un véhicule, que l’on récupère directement à l’aéroport.

Il nous faut pas plus de 20 minutes pour rejoindre le village de Santana et notre hôtel Caso Do Til. L’île faisant 50 km sur 20km, il est assez rapide de s’y déplacer.


Tous les récits de notre voyage à Madère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *