Carnet de voyage Chine

Tradition et modernité. Ces deux termes, à priori opposés, sont pourtant deux qualificatifs qui me viennent à l’esprit lorsque j’entends parler de la Chine. Pays le plus peuplé au monde, deuxième puissance économique mondiale, premier consommateur énergétique au monde…

La Chine occupe une place de marque sur notre planète et se trouve à un carrefour de son histoire depuis quelques années, partagée entre un enracinement profond de sa culture et de son histoire, et un désir de modernité et de reconnaissance mondiale.

Cette dualité entre tradition et modernité confère à cette destination un intérêt particulier. Grand comme quatorze fois la France, la Chine ne nous livrera pas tous ses secrets en deux semaines.

Il nous aura fallu dans un premier temps faire des choix. Déjà, l’arrivée se fera à Pékin, grâce à nos billets achetés en promotions. La capitale et la proche Muraille font évidemment partie de nos intérêts. De Pékin, il est possible de partir pour le tour traditionnel, qui se concentre vers le Nord du pays puis descend vers Xian et son armée en terre cuite avant de finir à Shangai, plus au Sud. Mais nous ferons le tour à notre sauce.

Habitués à être émerveillés par des décors naturels magnifiques lorsque nous voyageons, nous sommes tentés de partir à la découverte de la région du Guangxi, qui abrite des paysages de rizières et de pains de sucre avec des rivières aux alentours à couper le souffle.

Cette escapade vers le sud du pays nous obligera à prendre un vol interne afin de gagner du temps et d’éviter les nombreuses heures de train. Enfin, la troisième région que nous visiterons sera la ville si particulière de Hong Kong, nichée entre montagnes et mer, se trouvant à l’extrême sud du pays, ce qui nous amènera une nouvelle fois à prendre l’avion pour revenir dans la capitale.

Le dépaysement, que nous affectionnons à chacun de nos voyages promet d’être au rendez-vous dans un pays où la communication avec les locaux risque d’être compliquée par moment (les Chinois ne parlent généralement pas anglais), où la gastronomie exotique et variée bousculera sans doute nos palais, où les paysages naturels et les couleurs traditionnelles vont mettre en émoi nos pupilles, et où enfin la surpopulation risque de nous étouffer à un moment de notre périple.

C’est donc avec un grand espoir d’émerveillement que les tribulations de deux Français en Chine commencent à Pékin…

N’oubliez pas de passer par la rubrique Livre d’or afin de nous laisser un message.


Tous les récits de notre voyage en Chine

Réagissez à cet article via votre compte facebook :

Ou commentez via le formulaire du site :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *