Carnet de voyage Sumatra

Dans mon esprit, le nom de Sumatra évoque l’aventure. La septième plus grande île au monde est propice à la vie sauvage la plus rare : les tigres, les orangs-outans et les rhinocéros y sont chez eux. Ces animaux emblématiques de Sumatra ne sont pourtant qu’une infime partie de la richesse animale dont regorge cette grande province d’Indonésie qui jouit d’un écosystème unique, résultat d’un passé (et parfois présent) volcanique très mouvementé mélangeant jungles, lacs, volcans, vallées, collines et plages sauvages. Une véritable terre d’aventures où la nature prédomine malgré une activité humaine, telle que l’agriculture, de plus en plus destructrice.

La motivation première de notre séjour dans l’île la plus à l’Ouest de l’Indonésie est la rencontre espérée avec les orangs-outans, que l’on ne trouve dans leur environnement naturel qu’ici et à Bornéo. Nous nous attendons à être sensibilisés sur le délicat sujet de la déforestation et des conséquences dramatiques sur l’île et son environnement naturel généreux.

C’est sous le signe de l’aventure et de la nature que se présente ce voyage à l’autre bout du monde. Dès le début de notre séjour nous laisserons de côté une partie de notre confort en nous immergeant dans la jungle pour un trek de plusieurs jours au Nord de l’île avant de descendre jusqu’au centre et la partie Ouest de Sumatra. Les étapes seront donc les suivantes : la grande ville de Medan, dans le Nord, la jungle du Gunung Leuser, le lac Toba, la région verdoyante de Bukittinggi et sa proche vallée d’Harau, le lac Maninjau et enfin la ville de Padang.

Que l’aventure commence !

Réagissez sur ce récit et laissez-nous votre message dans notre livre d’or.

Vous souhaitez en savoir plus sur Sumatra ? Retrouvez mes conseils aux futurs voyageurs.


Tous les récits de notre voyage à Sumatra

Réagissez à cet article via votre compte facebook :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *