Carnet de voyage Afrique du Sud

Qui n’a jamais rêvé de se retrouver dans la savane africaine en regardant un reportage animalier ?

Qui n’a jamais imaginé en se promenant au zoo de retrouver ces mêmes animaux un jour dans leur élément naturel, sans barrière ni frontière ?

Qui n’a jamais souhaité parcourir la nature au plus près, dans un environnement magique, où girafes et zèbres côtoient buffles et hippopotames dans un étang au milieu d’un plateau africain où l’ocre et le vert de la flore environnante ressortent sous un soleil couchant ?

Pour vous je ne sais pas, mais pour nous, il était temps de passer du rêve à la réalité et d’organiser notre safari en Afrique.

Profitant d’une offre promotionnelle très intéressante de la Lufthansa, nous décidons de partir en Afrique du Sud pour une assez courte durée, 10 jours, le temps nous faisant défaut pour rester plus longtemps en ce moment.

Après s’être rapidement résigné à ne pas visiter le pays entier, 10 jours étant évidemment insuffisants, notre objectif sera de passer un maximum de temps dans une réserve africaine.

Le choix du parc ne fut pas difficile. Le parc Kruger s’impose de lui même : 20 000 km2, soit une superficie égale à celle d’Israël ou du Pays de Galles, 500 variétés d’oiseaux, 11 de reptiles, 150 de mammifères, 330 d’arbres… C’est le 3ème plus grand parc d’Afrique et certainement le plus populaire et réputé, dans lequel les Big Five peuvent être observés. De plus, il est possible de le visiter sans guide, avec notre propre véhicule de location. Tous ces arguments ont eu peu de mal à nous convaincre de choisir ce lieu.

Voici commence s’annonce le voyage : louer un véhicule à notre arrivée à l’aéroport et partir immédiatement pour la région du Mpumalanga, à la frontières du parc Kruger, au Nord-Est de l’Afrique du Sud, près du Zimbabwe et du Mozambique.

21 camps de repos sont répartis sur tout le parc, qui s’étend de 350 km de long sur 60 km de large. Chaque camp est équipé de logements, d’un restaurant, d’une station essence et d’une épicerie, soit le nécessaire pour se ravitailler et se restaurer. L’idée est donc d’y passer tout notre séjour, en passant d’un camp à un autre.

Kruger est une réserve qu’il est possible de visiter en voiture individuelle, sans guide, le parcours étant bien balisé et la présence de nombreuses routes goudronnées aidant.

En avant pour notre safari !

N’oubliez pas de passer par la rubrique Livre d’or afin de nous laisser un message.


Tous les récits de notre safari en Afrique du Sud

Réagissez à cet article via votre compte facebook :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *