Kuala Lumpur, une capitale asiatique en essor

by 8 avril 2015 • Carnet de voyage Kuala LumpurCarnet de voyage Kuala Lumpur Commentaires fermés

784

Jour 1

Une arrivée suffocante

Notre voyage à Sumatra vient de se terminer mais un séjour de quelques jours nous retient en Asie avant notre retour en France. Partis de Padang, à l’ouest de Sumatra, nous arrivons une heure plus tard dans l’étouffante atmosphère de Kuala Lumpur, la capitale malaisienne. La chaleur nous prend de court et ce malgré l’acclimatation à l’humidité indonésienne des deux dernières semaines.

A la sortie de l’aéroport nous prenons un bus qui mettra une heure avant de parcourir les 50 kilomètres qui nous séparent du centre-ville avant de nous déposer devant un mini-van qui fait la navette et dépose les passagers aux hôtels et guesthouses indiqués à la montée du bus, à l’aéroport. Un système pratique et moins couteux que les taxis.

Lors des recherches avant notre séjour, nous avions repéré la Tropical GH, très bien située, dans le quartier de Bukit Bintang, en position centrale avec les principaux centres d’intérêt à 30 minutes maximum à pied.

L’accueil convivial de l’hôte et la décoration soignée des lieux et de notre chambre ne nous fait pas regretter ce choix. A peine les sacs déposés, nous repartons afin de profiter au maximum du peu de jours que nous avons ici.

681

L’animation du quartier de Bukit Bintang

Nous nous restaurons à deux pas, dans la rue Jalan Alor, parallèle à celle de notre guesthouse et qui est le lieu de restauration principal de la ville avec de très nombreux restaurants de rue et une forte animation, essentiellement le soir.

C’est à pied que nous faisons connaissance avec KL et le quartier de Bukit Bintang où de très nombreux centres commerciaux attirent le chaland grâce à une climatisation offrant un air bienvenu et des tarifs intéressants pour les appareils high-tech. Nous sommes dimanche et les centres commerciaux sont bondés à un point que nous finissons par avoir mal à la tête avec une telle agitation mêlée de bruit. Nous sommes loin de la quiétude de Sumatra d’il y a quelques jours…

De béton et d’acier, les Tours Petronas

En fin d’après-midi, malgré la fatigue qui pointe son nez à cause de la très courte dernière nuit et notre lever aux aurores pour rejoindre l’aéroport, nous partons en direction du symbole de la ville, les tours jumelles Petronas, que les touristes aiment généralement photographier le soir lorsque les étages sont illuminés. Une balade nocturne est programmée dans deux jours mais notre curiosité ne peut nous empêcher d’aller y faire un repérage. Les tours sont spectaculaires et très esthétiques même si cela reste un amoncellement de béton et de ferraille. La réciprocité des deux tours, reliées par une passerelle au 42ème étage, est parfaite et la perspective au pied de cet ensemble architectural quasi-futuriste est particulièrement impressionnante tellement les tours sont hautes.

685

687

690

699

700

701

703

704

709

Nous reviendrons plus longuement les observer sous toutes les coutures après-demain. Nous retournons dans le quartier de Bukit Bintang pour finir la soirée où nous profitons du métissage incroyable de cette ville pour s’évader au Maroc à travers un excellent restaurant marocain.

711

713

716

721

723

724

727

728

 

Conseils aux voyageurs

- Hébergement : Tropical GH (2, Tengkat Tong Shin, quartier de Bukit Bintang) – Très bien située, en position centrale. Très bon accueil. Tarif négocié à 90 MYR la nuit.

- Rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport : en taxi (cher sauf si plusieurs passagers), en train KLIA Express (35 MYR, toutes les 15 minutes, de 5h à minuit, 1h de trajet), en bus (10 MYR, toutes les 15 minutes, 24h/24, 1h de trajet, le bus dépose à KL Central puis une navette finit la course jusqu’à l’hébergement voulu en centre-ville).

- Restaurants : la rue Jalan Alor est l’endroit idéal pour se rassasier parmi de très nombreux restaurants. A 5 minutes à pied de la Tropical GH.

- Taxis : négociez ferme ! Les taxis meters sont censés vous faire payer selon la distance parcourue affichée par leur compteur. La plupart essaierons de ne pas mettre le compteur (peu avantageux pour eux) surtout dans les endroits touristiques où ils fixent un prix avant la course. Soyez ferme dans la négociation, sinon demandez à un autre taxi ou alors insistez en montrant l’indication sur leur portière : “Haggling is prohibited”, ce qui signifie qu’ils n’ont pas le droit de marchander et de proposer un tarif différent de celui indiqué par leur compteur. Cela a marché plus d’une fois !

 

Comments are closed.