J9 – Déjà fini ?

Nous y sommes : notre dernier jour à NY.

Le soleil est avec nous pour la visite du Top of The Rock, la vue panoramique du haut du Rockfeller, au 60ème étage, puis au tout sommet, sur la terrasse. Contrairement à la visite de l’Empire State Building situé plus loin, nous avons cette fois une vue dégagée sur l’énorme rectangle vert de Central Park.

Evidemment la vue est saisissante sur Manhattan mais également sur les quartiers alentours, ainsi que le New Jersey.

A la descente nous partons une dernière fois au coeur de Central Park afin de profiter du magnifique lac. Quelque soit le moment de la journée et de la semaine les joggers sont omniprésents. NY est sans conteste la capitale du running.

Avant notre retour à l’appartement pour boucler nos bagages, dernier détour gourmand par un endroit où les cookies sont parait-il délicieux. Effectivement, nos papilles s’en souviennent encore. D’un aspect plus proche du muffin, ce sont incontestablement les meilleurs cookies que nous avons jamais mangés ! Un vrai régal… Cette adresse mérite évidemment le détour pour tous les gourmands.

Début d’après-midi, voici le temps de quitter Brooklyn pour l’aéroport. Ici s’achève notre découverte de la ville qui ne dort jamais. Une semaine qui est passée à une allure folle tant il y a de choses à faire et à voir. Évidemment nous n’avons ni tout fait, ni profiter de tout mais ce séjour nous aura donner une très bonne approche de la ville et de ses principaux quartiers.

L’annulation du marathon – motif premier de notre séjour – n’aura pas été une déception durant ces jours car l’esprit était trop occupé par tous les attraits de cette ville. C’est sans doute les jours qui vont venir qui vont me faire regretter de ne pas avoir pu participer à cet événement unique si particulier.

La question de savoir si je retenterai l’aventure l’année prochaine ne se pose pas encore.

Ce serait toutefois l’occasion d’approfondir notre connaissance de la ville. Une ville qui fascine, qui inspire, qui donne de l’espoir. La ville symbole du rêve américain, de part son histoire liée à l’immigration et ses grands personnages – fictifs ou réels – qui y vécurent et réussirent à leur manière leur rêve mais où l’échec est également présent. Il ne faut pas oublier que NY est le temple de la consommation et du capitalisme mais la pauvreté est également très présente, dans les quartiers oubliés de Manhattan.

Nous n’avons pas eu une seule fois un sentiment d’insécurité, que ça soit à Manhattan ou à Brooklyn.

Les New Yorkais sont certes différents – toutes les classes, tous les styles, toutes les origines – mais une chose les unit, la fierté d’appartenir à cette ville. Ils nous ont paru avoir un sens du civisme que l’on a un peu perdu en France.

Nous retiendrons donc de New York son urbanisme si typique : buildings qui rivalisent de styles et de hauteurs, et taxis jaunes qui pullulent dans les très larges artères de la ville. Mais également ses habitants, aux styles différents, adeptes du jogging, promenant avec fierté leurs chiens, ou bien marchant d’un pas pressé dans la rue avec leur café taille XL à la main.

Nous avons donc à notre tour succombé au charme que dégage cette ville, où nous remettront peut-être un jour les pieds…


Tous les récits de notre voyage à New York

Réagissez à cet article via votre compte facebook :