J3 – Au bord de l’épilepsie à Time Square

Groggy par la mauvaise nouvelle de la veille il faut positiver et se réjouir de la journée supplémentaire à profiter sur place. Mes nombreuses semaines d’entrainement m’auront malgré tout prouvé que j’ai réussi en partie mon challenge : me préparer assidûment, progresser et respecter une hygiène sérieuse au vue d’un objectif précis. Plus de 70 séances d’entrainement, des centaines d’heures et pas loin d’un millier de kilomètres parcourus. Seule la validation officielle de mes efforts manquera…

Notre journée débute par le remplissage de notre frigo et la découverte du coin où nous logeons. Notre QG est donc Brooklyn, qui fait partie des cinq quartiers qui composent la ville de New York, avec Manhattan, le Bronx, Le Queens et Staten Island.

Début d’après-midi nous partons pour Manhattan avec nos 3 modes de transport de la semaine : nos pieds, le métro et le bus. En temps normal le métro peut nous y déposer en moins de 30 minutes. Mais une grande partie étant fermée il nous faut une heure au total pour arriver à Grand Central, la fameuse gare de NY.

Nous découvrons un édifice magnifique de l’extérieur qui révèle un intérieur encore plus beau. Le hall principal est immense, avec une hauteur sous plafond impressionnante, qui absorbe le bruit ambiant, sur lequel une fresque avec les constellations sublime le tout. La lumière y est tamisée et renfonce le cachet du lieu. Les guichets datant d’une autre époque et les voûtes multiples lui confère une authenticité pleine de charme.

Bref, plus qu’une gare, Grand Central est un lieu à ne surtout pas manquer à NY, d’autant que la vie y est partout, dans le marché où des produits alimentaires variés et appétissants nous mettent l’eau à la bouche, mais également dans les nombreux restaurants et snacks où l’on trouve des spécialités du monde entier. Tout cela nous ferait presque oublier que l’on vient ici également pour prendre le train.

Une curiosité à ne pas manquer, dans une des coursives se trouve quatre voûtes qui se croisent et permettent de communiquer en diagonale avec un interlocuteur quand on se place à l’angle opposé, face au mur et que l’on parle, même à voix basse. L’architecture fait résonner le son de la voix de la voûte opposée.

A la sortie de la gare nous partons découvrir le quartier de Middtown, situé au centre de l’ile. Cela paraît étonnant, mais Manhattan, qui est pourtant le coeur du monde, est une véritable ile reliée aux autres quartiers de la ville par des ponts et tunnels.

Même si le marathon n’aura pas lieu, nous allons en direction de l’immense centre des congrès où se déroule l’exposition et le retrait des dossards du marathon.

Le célèbre quartier de Time Square est le plus animé de la ville. Nous avons l’impression d’être dans un parc d’attraction : néons, écrans géants, façades de restaurants et de magasins démesurées, personnages de dessins animés géants essayant de se faire photographier avec les touristes… Tout y est pour en prendre plein les yeux ! Le spectacle comme seuls les Américains savent le mettre en scène. L’endroit est vraiment hallucinant lorsque l’on y vient pour la première fois. Nos yeux ont les pupilles qui en frétillent ! Malgré les nombreuses images que l’on a pu avoir de ce lieu, notamment par la télévision, cela reste étonnant et unique. Le tout dans un environnement où les buildings sont omniprésents.

Nous avons également l’impression d’être dans un centre commercial géant, en plein air avec des boutiques jouant de rivalité dans la démesure : une boutique M&M sur trois niveaux, un magasin Toys ‘R’ Us sur autant d’étages avec des jouets plus grands que nature et même un dinosaure quasi-vivant ! La démesure américaine dans toute sa splendeur !

Mais les Américains savent ce qu’ils font : sortir son porte-monnaie est ici un réflexe acquis de tous les touristes. Même les plus économes des radins doivent lutter pour ne pas dépenser le moindre cents ! C’est donc avec un début d’épilepsie mais plein d’émerveillement et un porte-monnaie miraculeusement épargné que nous rentrons épuisés dans notre appartement et tentons de récupérer du décalage horaire, encore présent.


Tous les récits de notre voyage à New York

Réagissez à cet article via votre compte facebook :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *