Istanbul, fière et forte

by 12 juin 2013 • Carnet de voyage IstanbulCarnet de voyage Istanbul Comments (0)

1516

Jour 5

L’heure du départ approche et le climat est là pour nous le rappeler : la pluie et les nuages ont fait du ciel leur terrain de jeu. Après réflexion nous ne ferons pas la dernière visite phare que nous n’avions pas pu faire hier pour cause de fermeture hebdomadaire, Sainte-Sophie. Nous nous contenterons de son aspect extérieur, mainte fois observé, en face de la Mosquée Bleue. Pour la petite histoire, Sainte-Sophie fut d’abord une basilique, construite en 360 avant de devenir une mosquée en 1453.

A la place nous faisons sa petite soeur, la Petite Sainte-Sophie, de dimensions beaucoup plus modestes mais révélant un charme certain, ainsi que la Mosquée de Sokollu, située également à deux pas de notre hôtel.

Midi, nous voici à l’aéroport Ataturk pour notre retour en France.

02

01

03

Conclusion :

Istanbul se présente comme une destination idéale pour les Français recherchant un peu d’exotisme à moins de 3 heures d’avion.

Au carrefour de deux continents, elle s’est enrichie de différentes cultures grâce à son riche passé mouvementé. Comme le témoigne les innombrables mosquées et les chants des muezzins qui résonnent cinq fois par jour la religion est très ancrée. Mais la laïcité mise en place par le célèbre Moustafa Kemal, alias Ataturk dans les année 1920-1930 est une réalité dont les Turcs sont fiers et leur permet de prétendre à une future entrée au sein de l’union européenne.

Toutefois, comme nous l’a montré l’histoire, rien n’est éternel et des orientations politiques peuvent changer le destin d’une ville. C’est peut-être ce qui est en train de se dérouler en ce moment avec un premier ministre qui tend à radicaliser le pays en l’islamisant peu à peu. Les Turcs, fiers de leur laïcité, ne semble pas prêts à ce changement de cap et la révolte gronde dans les grandes villes du pays, notamment Ankara et Istanbul. Le schéma de bouleversement politique se répète. Le peuple turc et stambouliote montre une fois de plus que lui seul est maitre de son destin…

Comments are closed.