Bilan de notre aventure

by 15 avril 2013 • Carnet de voyage ChineCarnet de voyage Chine Comments (0)

1662

Jour 17

Dernier réveil dans l’Empire du Milieu. Nous redoutions la foule dans les transports en commun en cette heure de pointe matinale mais l’efficacité du métro pékinois nous fera arriver à bon port sans encombre.

11h, nous voici dans l’avion direction la France après 16 jours passés en Chine.

Il est toujours délicat de se faire une idée précise d’un pays en si peu de temps, d’autant que la Chine est un pays immense et diversifié. Nos visites nous ont amenés dans des lieux modernes et touristiques, dans lesquels la consommation de masse a pris beaucoup d’ampleur en peu d’années. Les chaines de fast-food américains sont implantées dans les quatre coins du pays et le shopping pour le shopping montre que ce pays est devenu une société de consommation de masse et nous rappelle que la Chine est la deuxième puissance économique mondiale.

Néanmoins il y a une volonté de garder le patrimoine historique avec une mise en avant de certains lieux comme la Cité Interdite, extrêmement populaire, la Place Tian’anmen ou d’autres lieux à forte valeur historique. Le culte voué à Mao est omniprésent et se comprend difficilement avec l’oeil occidental mais les Chinois sont très attachés au Grand Timonier, dont le portrait se retrouve jusqu’aux statues et tableaux vendus dans les échoppes.

Nous avons été surpris de voir autant de Chinois faire du tourisme. Plus de 80% des touristes rencontrés, à vu d’oeil.

Pékin nous a séduit par son aspect historique et la beauté architecturale de certains endroits ainsi que l’animation perpétuelle qui se dégage dans certains hutongs. Mais la surpopulation touristique dans certains endroits, l’immensité de la ville et l’aspect austère de certaines artères de la ville lui confère un aspect soviétique morose.

Hong Kong est résolument différente et nous avons beaucoup apprécié cette ville dont certains quartiers fourmillent de monde et ne semble jamais s’arrêter de vivre. Le mariage entre l’urbanisation archi-développée et la nature qui l’entoure est aussi surprenant que réussi. Le civisme des locaux, la propreté, la modernité, les spots naturels et la nourriture en font une ville où il semble bon vivre malgré un marché de l’immobilier très cher.

Quand à la région du Guangxi, le climat et la forte population touristique ne nous ont pas fait apprécier sa beauté à sa juste valeur. Pourtant c’est une région magnifique, où la nature a merveilleusement fait son travail et façonné des paysages fabuleux.

Nous avons trouvé les Chinois globalement souriants et sympathiques et évidemment plus habitués que nous à vivre avec une densité aussi importante sachant mieux jouer des coudes que nous dans les endroits fortement peuplés.

Notre étroite vision du pays en deux semaines nous aura au final enchanté et fait passer de bons moments. Reste à savoir quel visage aura le pays dans quelques années, au vu de son développement qui ne cesse de croitre…

 

Comments are closed.