Au beau milieu des rizières

by 1 avril 2013 • Carnet de voyage ChineCarnet de voyage Chine Comments (0)

1626

Jour3

Au petit matin, les trottoirs gardent les traces d’une nuit très arrosée au cours de laquelle la pluie est tombée à torrent. Il va falloir s’y habituer, la région de Guilin subie en ce moment une saison humide, qui ne fait que commencer.

A nos dépends, ce début de journée s’apparente à une partie de cache-cache avec la gare routière puis avec notre bus pour Dazhai. Nous nous attendions à rencontrer des difficultés dans la communication avec les locaux, c’est chose faite avec de surcroit des indications contradictoires qui rendent la situation stressante, notre bus ne tardant pas à partir.

Nous réussissons au final à monter à bord de notre minibus qui nous conduit dans les rizières en terrasses de la région, les fameuses rizières de Longji. La route que nous empruntons traverse la nature montagneuse et très verdoyante. Par moment la route révèle des traces d’éboulement de la nuit que des pelleteuses s’efforcent de nettoyer. Le début de la saison des pluies y est pour quelque chose.

Trois heures plus tard nous arrivons dans la région de Dazhai, au coeur des rizières, où plusieurs villages magnifiques peuplés de quelques milliers d’âmes sont loin de tout. A la découverte de ce hameau, nous avons l’impression que le temps s’est arrêté, avec son absence de route, ses maisons traditionnelles en bois et ses rizières omniprésentes. Pourtant, et cela rompt avec l’image idyllique du lieu, le village a été rattrapé par le tourisme. Bien qu’il soit assez modéré dans le village de Dazhai, le visiteur de passage se fait inévitablement alpagué dès la descente du bus par des habitantes proposant toutes un hébergement et la restauration.

107

116

Petite visite des lieux, choix d’une chambre et nous voici retenter l’aventure culinaire qui s’avère plus positive que la veille, avec nouilles, légumes, riz et boeuf. Rien de très exotique mais nos papilles s’en délectent.

Généralement les touristes viennent pour la journée, le temps de découvrir quelques paysages de rizières avant de repartir vers Guilin en fin d’après-midi. La beauté des environs nous incite à y rester plus longtemps, avec une randonnée prévue pour demain.

En attendant nous montons au sommet des rizières grâce à un funiculaire, afin de profiter du panorama exceptionnel. Malheureusement la chance ne sera pas au rendez-vous, mais le brouillard si. Vingt minutes de montée pour se retrouver au somment d’un nuage géant nous cachant tout le panorama. Heureusement que la montée nous a révélé de beaux paysages pendant quelques minutes avant que la brume ne vienne faire sa loi. Espérons que notre randonnée de demain nous apportera plus de chance.

111

C’est paisiblement que nous achevons cette journée, entre les quelques ruelles du village et notre hébergement façon chalet savoyard.

126

Conseils aux voyageurs :

- Si vous prévoyez de passer la nuit dans un ville de la région, Dazahi peut être un bon choix car plus petit et dans un décor plus beau que celui de Ping’An.

Comments are closed.