Udaipur la douce

by 7 mars 2010 • Carnet de voyage IndeCarnet de voyage Inde Comments (0)

770

Jour 13

A midi nous sommes accueillis par de nombreux singes à l’entrée du temple. Cet immense monument est de toute beauté. L’intérieur est tout aussi sublime. Près de 1500 colonnes sculptées soutiennent l’édifice. Afin de montrer qu’aucun homme n’est parfait et que seul Dieu l’est, les architectes ont construit une de ces colonnes volontairement de travers. Le petit jeu consiste donc à la retrouver.

440

451

465

460

Après une heure de promenade, nous partons récupérer un des bus qui passent toutes les heures afin de rejoindre la ville d’Udaipur. Le soleil est puissant et l’attente promet d’être éprouvante. Par chance une voiture se propose de nous amener à notre destination en compagnie de deux autres touristes, un Indien et un New Yorkais, pour 50 Rs chacun, soit moins cher que le bus. Nous acceptons immédiatement. Cela nous fera gagner en confort, en temps et en argent.

Arrivés en fin d’après-midi, nous nous dirigeons vers la guest house Mona Lisa. L’accueil froid et l’insalubrité de la chambre aux murs décrépis par l’humidité ne nous fera pas rester plus d’une nuit.

Udaipur est l’une des plus belles villes du Rajasthan, en grande partie grâce à son Lac Pichola, qui se retrouve quelques mois dans l’année à sec. Heureusement pour nous, ce n’est pas encore le cas à cette période. Au milieu de ce lac trône un palace majestueux, qui semble flotter comme par magie. C’est le Lake Palace, un des plus célèbres et des plus chers du Rajasthan, popularisé par un film de James Bond, Octopussy, tourné en partie ici. Il est d’ailleurs assez simple dans cette ville de voir et revoir ce film dans un hôtel ou un restaurant. D’un peu partout dans la vieille ville on distingue le palais du Maharaja. Les rues sont très animées, beaucoup de commerçants, de rickshaws, de touristes.

Au coucher du soleil nous trainons du côté des gaths. Ce sont les escaliers qui mènent à un lac ou à un fleuve et que l’on retrouve un peu partout dans le pays. C’est un véritable lieu de vie où les femmes lavent leur linge, où des rites religieux sont célébrés, où les Indiens aiment à se retrouver.

Juste à côté nous pénètrons dans un musée où un spectacle semble être donné. Après s’être acquittés de la somme nécessaire, nous pénétrons à l’intérieur d’une grande demeure dans une cours où nous assistons à un spectacle traditionnel avec musiciens, danseurs et marionnettes.

487

485

491

497

494

Pour le diner, beaucoup de choix ici, notamment avec de nombreux restaurants offrant une terrasse avec vue panoramique. Retour à notre chambre. Une fois de plus nos sacs à viande seront de sortie cette nuit étant donné la propreté approximative de notre lit.

Comments are closed.