Jaisalmer, la forteresse du désert

by 4 mars 2010 • Carnet de voyage IndeCarnet de voyage Inde Comments (0)

835

Jour 10

On commence à se repérer dans les méandres de la citadelle. Le matin les temples jaïns sont pris d’assaut par les touristes. Le jaïnisme est une religion qui repose sur le principe très poussé de la non-violence, jusqu’à épargner tout être animal, aussi petit qu’il puisse être. Ainsi certains portent une étoffe devant la bouche pour éviter d’avaler le moindre insecte par inadvertance.

Les chaussures déposées à l’entrée, nous découvrons les merveilles architecturales à l’intérieur : marbre taillé, sculptures… Nous ne ferons pas le palais, assez cher et pas aussi bien que celui prévu le lendemain à Jodhpur. Après un très bon déjeuner végétarien – les Indiens ne mangent pas de viande pour la plupart – au Sunset Palace à la vue panoramique, nous déambulons dans les rues et nous nous arrêtons à un cybercafé pour réserver les billets de train de fin de voyage. Une fois de plus, nous nous apercevons que voyager en Inde nécessite une organisation préalable. Les trains partant pour la ville de Varanasi sont presque tous complets, une semaine en avance ! C’est décidé, nous allons supprimer cette ville de notre parcours. Varanasi est une ville très particulière, très encrée dans la religion hindouiste. C’est une étape à faire lorsque l’on est de passage dans le Nord du pays et que l’on a suffisamment de temps. Elle n’est pas située dans le Rajasthan mais beaucoup plus à l’Est, à une bonne quinzaine d’heures de train depuis le Rajasthan. Ainsi à la place nous aurons plus de temps pour découvrir d’autres villes plus proches.

339

342

345

351

De retour à notre Guest House, nous nous préparons pour le départ du soir en train à 23 heures pour la ville de Jodhpur. Un nouveau trajet de nuit qui augure un repos partiel. La ville de Jaisalmer ne nous aura pas charmés autant que d’autres. Une visite à l’extérieur se résume le plus souvent à un safari et l’intérieur du fort est assez petit et rempli de boutiques et de marchands, ce qui gâche un peu l’authenticité des lieux, devenus très touristiques.

Le soir venu, nous arrivons un peu plus tôt à la gare afin de s’assurer que nos billets de train en liste d’attente soient finalement bien validés.

Nous croisons d’autres routards dans le wagon, dont certains pour la deuxième fois du voyage. Les Français sont les plus nombreux que nous croisons. Pas mal d’Allemands voyagent également ici.

Les conditions de transport de cette nuit ne nous permettent de fermer l’oeil que quelques heures : court trajet de 23h à 5h du matin, confort toujours aussi sommaire et une poussière de sable qui vient se déposer sur nous pendant tout le voyage. Nous sommes encore en région désertique.

Conseils aux voyageurs :

- Prendre le train : vérifier votre billet lors de l’achat. Si WL est écrit dessus (Waiting List), vous n’êtes pas sûr d’avoir une place dans le train. Pour avoir plus de chance il faut avoir une place WL inférieure à 20-30. Vous pouvez demander le remboursement de votre billet si vous le souhaitez.

Comments are closed.