J6 – Les plantations, notre tasse de thé

11 heures de sommeil. C’est ce qu’il nous aura fallu pour récupérer de la veille. Seulement nous ne sommes pas à bout des conséquences du treck de l’Adam’s Peak : nos mollets nous remercient à leurs manières. Et dire que nous avions prévu quelques activités pédestres aujourd’hui…

Le temps le permettant – sans être toutefois exceptionnellement ensoleillé – nous pouvons enfin admirer la vue de la terrasse de l’hôtel : d’un côte l’Ella Rock, plus haute montagne des environs, de l’autre le Little Adam’s Peak, une réplique miniature du sommet grimpé hier, et entre les deux, une vallée. Superbe.

N’ayant encore rien vu de la ville, nous partons au centre pour prendre le petit déjeuner. Nous y découvrons en fait un minuscule village composé d’une unique rue. La plupart des habitations sont clairsemées dans la nature environnante, entre les plantations de thé.

Malgré nos quadriceps congestionnés, nous préférons en profiter pleinement. Cela commence par l’ascension du Little Adam’s Peak. Après notre randonnée de la veille, cela s’apparente à une ballade de 45 minutes entre les plantations de thé, pour atteindre le sommet et observer ainsi la nature qui nous entoure. Seul l’Ella Rock, que nous pouvons observer en face, se trouve à une altitude supérieure.

Lors de notre descente la pluie fait de nouveau son apparition comme tous les jours en ce moment. La saison des pluie dans cette région commence en septembre pour atteindre sa pluviométrie maximum en novembre-décembre.

Nous continuons notre découverte de la région en visitant une usine de fabrication de thé. Le Sri Lanka est le deuxième producteur mondial de la deuxième boisson la plus bue sur la planète, après l’eau. Malgré sa faible superficie, les plantations de thé inondent la région montagneuse du pays. Au cours des 5h du trajet de la veille, nous avons pu les observer de tous les côtés.
Faute à la pluie qui ne cesse de tomber, nous ne ferons pas la visite des plantations mais uniquement l’intérieur de l’usine, où l’on nous explique les différentes étapes de la fabrication du thé. Le Sri Lanka compte 6 variétés de thé, dispatchés en fonction des régions, sans compter les différentes saveurs produites selon de la taille des feuilles séchées. Plus la feuille est au finale petite, plus le goût sera fort. 90% de la production est exportée, dont une grande partie en Grande Bretagne.

Pour la fin de l’après-midi nous nous calons dans un cybercafé pour prendre et donner des nouvelles aux proches.


Tous les récits de notre voyage au Sri Lanka

Réagissez à cet article via votre compte facebook :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *