Inle, une région douce et paisible

by 30 mars 2014 • Carnet de voyage Birmanie - MyanmarCarnet de voyage Birmanie - Myanmar Commentaires fermés

2967

Jour 10

Le calme bucolique de la région du lac

Après réflexion, nous ajustons le programme de notre séjour et annulons le trek au départ du lac, ce qui nous fait gagner deux jours supplémentaires que l’on pense consacrer à une visite plus longue de Bangkok ou à un petit détour par le fameux site d’Angkok Vat, au Cambodge. Ces prochains jours permettront d’y réfléchir.

Notre préoccupation première en ce dimanche est de réserver le bus de nuit à destination de Bago, ville étape de quelques heures avant de repartir pour Kinpun et son Rocher d’Or. Par chance, il reste des places alors qu’il faut habituellement réserver un ou deux jours en avance.

Pour profiter pleinement de notre dernière journée dans cette magnifique région du lac Inle, nous faisons appel aux services d’un taxi qui nous fera découvrir quelques attraits principaux qui bordent le lac.

Cette région est propice à d’agréables virées bucoliques à travers des champs de canne à sucre, à proximité des montagnes. Une petite fabrique de sucre en pleine air nous permet de comprendre comment est réalisé le sucre à partir de la canne, fraichement coupée, qui sera broyée puis portée à haute température, en plusieurs étapes, afin d’obtenir une macération du jus.

C’est sur la partie Est du lac que nous partons découvrir le village de Maing Thauk, où se trouve le monastère de la forêt. Niché dans la verdure d’une petite montagne, la quiétude du lieu est idéal pour la méditation des moines, dont les monastères sont habituellement situés en ville. Un moine est d’ailleurs en pleine lecture du livre sacré et ses paroles se propagent dans les environs proches grâce aux haut-parleurs.

Le reste de l’après-midi est ponctué de divers arrêts, notamment un long pont en tek de 400 mètres au bout duquel nous prenons place dans une embarcation afin de naviguer à une faible allure dans les allées d’un village flottant. Cette atmosphère hors du temps nous plonge dans le quotidien des locaux que nous croisons sur des bateaux, vaquant à leurs occupations dominicales dans les jardins flottants, ou qui nous font signent de la fenêtre de leur maison en teck ou en bambou. En Birmanie, beaucoup de maisons sont construites à partir de ces deux matériaux. Une maison en bambou a une durée de vie d’environ 10 ans alors que celle en teck peut résister environ 40 ans.

Notre ultime étape du jour nous arrête dans un des seuls vignobles du pays qui existe depuis moins de dix ans et qui fournit le pays entier de ses différents vins.

552

555

560

592

Une nuit dans le bus

La région du lac Inle est l’une des plus belles du pays et mérite de s’y arrêter plus que toute autre étape. Nos deux jours pleins sur place nous auront offert un agréable séjour mais quelques jours supplémentaires n’auront pas été de trop.

A 18h30 nous prenons place dans notre bus de nuit, à l’intérieur kitch mais au confort sans commune mesure avec ceux pris jusqu’à présent. Ce confort n’est pas un luxe quand il s’agit de quitter ces régions montagneuses où les lacets et la route cahoteuse nous empêchent de trouver un sommeil profond…

 

Conseils aux voyageurs :

- Trajet de nuit en bus de Inle à Bago/Rangoun : 10$. Le tarif est le même pour les deux destinations. Bago se trouve 2h avant Rangoun.

- Acheter les billets de bus : allez directement à la station de bus pour avoir les prix les moins chers car les hôtels prennent leur commission.

- Combien de jours ? Le lac Inle et ses alentours méritent d’y passer plusieurs jours (3/4). C’est l’étape à privilégier lors d’un séjour en Birmanie.

 

Comments are closed.