Un Rocher d’Or équilibriste

by 31 mars 2014 • Carnet de voyage Birmanie - MyanmarCarnet de voyage Birmanie - Myanmar Commentaires fermés

2791

Jour 11 :

Kinpun et le mont Kyaiktiyo

4h du matin. Nous sommes réveillés par le copilote du bus pour nous avertir de notre arrivée dans la ville de Bago. Nous descendons rapidement du bus qui poursuivra son chemin jusqu’à Rangoon.

La climatisation épouvantablement forte du bus contraste avec la chaleur nocturne très éprouvante et la moiteur désagréable de l’air.

Dès notre descente, un homme travaillant pour une compagnie de bus nous propose des billets pour Kinpun, notre destination finale du jour à partir de laquelle nous pourrons grimper jusqu’au Rocher d’Or, un site religieux particulier où un immense rocher est recouvert de feuilles d’or.

En attendant, nous devons patienter jusqu’à 6h30 dans une petite gargote ultra-matinale où nous ne sommes pas seuls et où l’hygiène provoquerait un infarctus foudroyant à des agents sanitaires occidentaux.

Bago et ses habitants se réveillent peu à peu et nous nous rendons compte une fois de plus de l’écart de développement du pays avec ses voisins. Par moment, le délabrement de certains quartiers, la poussière volant continuellement et certains véhicules d’un autre âge nous replongent dans notre voyage en Inde.

A 7h le soleil peine à se faire une place dans un ciel brumeux, la vie est déjà bien active, et nous montons enfin dans notre bus sans climatisation et sous une chaleur toujours aussi insupportable.

En milieu de matinée nous arrivons à Kinpun. L’intérêt de cette ville réside uniquement dans son site religieux très populaire, qui se situe sur une montagne. L’énorme Rocher d’Or fascine par les épaisses couches d’or qui l’enveloppent grâce aux croyants qui déposent des feuilles d’or depuis de nombreuses années mais surtout par la manière dont il trouve son maintien car une partie ne touche pas le sol. La légende veut qu’un cheveu de Bouddha posé entre le sol et le rocher permet cet équilibre délicat…

Une légende dorée

Ce n’est que vers 15h que nous décidons de partir pour le rocher afin d’assister aux lueurs du crépuscule. Pour rejoindre le sommet il est possible d’emprunter un chemin de randonnée durant 3/4 heures. Mais la grande majorité des croyants et des touristes lui préfère un moyen plus inconfortable et plus collectif, les fameux camions-taxis. Tel du bétail, nous sommes priés de nous serrer pour laisser s’asseoir 6 personnes par rangs, sur 8 au total. Pas facile lorsque les rangées sont composées uniquement de touristes, aux gabarits plus imposants que ceux des locaux. Une fois le camion jugé assez rempli donc rentable, le chauffeur part pour 40 minutes de montée où nous subissons les secousses de la route. C’est aussi pour son trajet assez épique que cette expédition prend tout son “charme”.

Au sommet de la montagne nous découvrons un site religieux qui grouille de locaux. Et au bord du vide, ce fameux Rocher d’Or, qui ne tient qu’à un cheveu et que seuls les hommes peuvent approcher pour y déposer les feuilles d’or. En fond sonore une prière interminable est crachée depuis les haut-parleurs et confère au lieu un charme mystique, mais pouvant devenir assourdissante pour des oreilles occidentales peu habituées, d’autant que depuis notre arrivée ce matin nous entendons sans discontinuer ces psaumes lus avec un ton lancinant. Finalement on nous éclaire davantage à ce sujet et l’on nous apprend que nous sommes dans une période spéciale de 10 jours pendant lesquels des moines lisent le livre sacré 24h sur 24 ! Certains locaux qui subissent ce fond sonore depuis déjà 5 jours sont sur le point de craquer… La prochaine nuit promet d’être particulière…

Pendant que nous commençons notre descente vers la ville à 18h dans le dernier camion-taxi, des locaux font le chemin inverse. Le site sera fortement peuplé cette nuit avec des Birmans venant en famille pour dormir sur place, à l’extérieur, sur le marbre du site religieux.

581

591

588

585

584

 

Conseils aux voyageurs :

- Trajet en bus de Bago à Kinpun : 7h-9h45 – 7 000 k.

- Trajet en bus de Kinpu à Hpa An : 3 départs par jour – 7 000 k.

- Hébergement : nous avons choisi la Pann Myo Thu GH. Chambres très rustiques. La climatisation ne fonctionne pas entre 18h et 21h sinon il n’y a pas assez d’électricité pour le reste de la GH ! Coupures de courant fréquentes.

 

Comments are closed.