Une étape interminable de 25 km

Ce matin, nos premiers pas se font avec la torche frontale vissée, peu avant le lever du soleil afin de ne pas perdre de temps pour la journée la plus longue de notre trek, 25 km et environ 9 heures de marche sont estimées afin d’arriver à destination, avec l’intégralité de nos affaires sur le dos. Autant dire qu’il faudra être plus costauds que les jours précédents. Nous aurions pu couper cette étape en deux, comme une partie des randonneurs le fait, mais nous préférons le faire d’un trait, afin de gagner une journée.

Le soleil se lève sans trop tarder et nous permet de profiter d’une belle lueur sur le lac et les montagnes. Quelques ilots sur le lac lui donne des airs de fjords. Nous traversons le camping Los Cuernos, ce qui nous indique que nous avons effectué 5 km. Aujourd’hui, nous allons compter les kilomètres qui vont se dérouler sous nos pas, comme pour se rassurer de se rapprocher de notre étape du soir, encore très loin.

Les paysages sont plus aérés que la veille, nous ne sommes plus encaissés dans une vallée. Nous contournons une montagne, alors que de l’autre côté un lac s’étend à perte de vue. Peu avant le camping Las Torres, nous prenons un raccourcis balisé, nous faisant gagner quelques kilomètres, et qui nous offrent des paysages encore plus dégagés. Par endroit le sentier passe par des marécages qui nous rafraichissent les pieds. Le chemin est praticable sans problème tout le reste du temps.

Le poids des sacs commencent à se faire sentir. Le kilomètres se déroulent, les efforts se densifient, et les muscles commencent à râler. Bon prétexte pour pique-niquer avec un panorama grandiose. Après des efforts pour parvenir jusqu’au campement Chileno, se trouvant à l’entrée d’une vallée, la route n’est pas terminée et devient plus compliquée.

Ultimes efforts, il ne reste que trois kilomètres, mais ils se font dans un bois où le chemin irrégulier ne fait que grimper. Une centaine de mètres de dénivelé nous poussent à livrer nos dernières forces. Après neufs heures de marche nous voici arrivés au campement Torres Ranger Stations, où nous posons avec un grand soulagement nos sacs qui n’auront pas été un cadeau durant cette longue journée. Le campement est gratuit et très sommaire, dans un bois.

La soirée sera courte, diner et coucher sans trop tarder pour être en forme pour la dernière étape du lendemain, qui nécessitera un lever très matinal pour une randonnée de nuit, en direction du point d’orgue de notre trek au parc Torres del Paine, les fameuses tours Les Torres.


Tous les récits de notre voyage en Patagonie

Réagissez à cet article via votre compte facebook :

Ou commentez via le formulaire du site :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *