Première étape de notre trek, le Lago Grey

La région désertique d’Atacama, au Nord du Chili, est réputée pour être l’un des meilleurs observatoires d’astronomie au monde. Nous sommes à des milliers de kilomètres de ce lieu propice à l’observation des étoiles, pourtant, la Patagonie n’est pas en reste. Contraint de sortir de ma tente à minuit suite à une importante ré-hydratation en soirée, c’est un ciel exceptionnel qui attire mon attention. Je reste subjugué par le spectacle nocturne que m’offre l’absence de nuage : des étoiles qui scintillent par centaines de milliers, des halos lumineux, et une voie lactée fendant clairement le ciel . Un spectacle extraordinaire auquel il m’est déjà arrivé d’assister dans d’autres endroits également reculés de tout : dans l’Himalaya, sur le lac Titi Caca, dans les Highlands écossais… Malgré un froid ardent mais sec, je suis tenté de sortir réflex et trépied mais je me rétracte finalement et reporte cette séance demain, si le courage m’en prend.

Le premier jour du trek commence dans les meilleures conditions : un ciel bleu que nul nuage ne vient perturber. La première étape de notre randonnée consiste en un aller-retour sur la première branche du W, jusqu’au Lago Grey. Le sentier n’est pas trop vallonné et le décor change régulièrement : des vallées, des bois,  des espace dégagé avec vue sur les lacs et les montagnes opposées, des cours d’eau… Par moment, les arbres ont une apparence plutôt étrange : ils penchent tous du même côté, ne laissant même pas une branche pousser à l’opposé. Nous prenons toute la mesure de la puissance du vent lorsque celui-ci frappe dans cette région reculée au climat très rude. Par chance, seule une très légère brise, à peine perceptible, nous accompagne aujourd’hui.

Il nous faut 3 heures pour arriver à la destination du jour, l’impressionnant glacier Grey, qui se déverse sur un lac, sur lequel des icebergs décrochés du glacier tente de survivre aux rayons du soleil. Diverses activités sont organisées devant ce glacier, telles que des croisières ou des sorties en kayak. Nous resterons pour notre part sur le sentier, que nous ferons en sens inverse avant de retrouver notre campement de la veille, à Paine Grande.


Tous les récits de notre voyage en Patagonie

Réagissez à cet article via votre compte facebook :

Ou commentez via le formulaire du site :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *