J8 – Au pied des fumées de l’Arenal

A 9h, nous retrouvons Diego qui nous avait donné rendez-vous la veille pour visiter avec nous un parc zoologique, la fondation Marina, une réserve animale qui passe presque inaperçue de l’extérieur. L’entrée est très abordable à 4 $.

Dès le début de la visite on se retrouve dans un écrin de verdure exotique, avec oiseaux et perroquets en fond sonore et notre première rencontre, un mammifère ressemblant à rat gondin, traversant le sentier, que l’on suivra tout le long de la visite. Beaucoup d’animaux sont en totale liberté, dont de magnifiques perroquets et toucans ainsi que leurs colocataires écureuils. Magnifique endroit. Plus loin, ce sont des crocodiles que l’on approchera à un mètre, cette fois dans un enclos, évidemment. D’autres animaux sont aussi sous enclos : singes, lions et félins du Costa, entre guépards et léopards. Une très sympathique adresse pour les locaux et touristes de passage qui souhaitent voir dans un très beau cadre des animaux du pays dans leur élément naturel, dont certains en total liberté.

Il est l’heure de quitter notre amigo Diego, qui nous aura été d’une gentillesse et d’une aide précieuse.

Il aura été parfois difficile de bien communiquer, notre espagnol moyen ne couvrant pas les difficultés à comprendre l’accent des Ticos, bien particulier.

Pour atteindre enfin notre prochaine étape qui aurait due être celle de la veille, nous prenons un premier bus à la sortie du zoo pour rejoindre le terminal de San Carlos. D’ici un autre bus nous emmène à La Fortuna.

C’est une ville nichée au pied d’un volcan en activité depuis 1968, l’Arenal, qui déverse sa lave tous les jours, essentiellement en soirée. De la fumée s’en dégage presque en permanence.

La Fortuna est réputée pour être une ville assez chère, à partir de laquelle de nombreuses excursions sont possibles. On opte pour l’hôtel Roca Negra, 2 kms après le centre ville, qui propose des petites maisons individuelles. On fait descendre le prix à 30 $ et sommes en extase devant la beauté de l’hôtel, proposant une charmante piscine à deux bassins, un jardin fleuri, magnifiquement entretenu et surtout des chambres sublimes avec carrelage exotique au sol et salle de bain immense, frigo, cafetière, petite terrasse avec rocking chair, à partir de laquelle nous savourons une vue imprenable sur le volcan. Un endroit idyllique.

La pluie fait son apparition et offre un charme supplémentaire, dégageant une brume couvrant une partie du volcan.

La ville n’est pas très grande et la plupart des commerces sont des tours opérateurs proposant de nombreuses activités : rafting, canyoning, visite du volcan, saut à l’élastique, excursion en quad, sources d’eau chaude… Toutes les activités sont à un prix assez excessif.

Conseils aux voyageurs

– Adresse du parc zoologique : Fundacion centro de rescate para vida Silvestre, La Larina, San Carlos

– Hébergement : ne passez pas à côté du magnifique hôtel Roca Negra (qui figure dans notre Top 5 des meilleurs hébergements), qui propose des chambres dans des petites villas. L’hôtel se situe 2 kms plus loin que le centre, sur la route principale. Si votre taxi ne connait pas, demander l’hôtel Pradera, qui se trouve juste à côté.


Tous les récits de notre voyage au Costa Rica

Réagissez à cet article via votre compte facebook :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *