En plein coeur de la jungle

by 6 novembre 2009 • Carnet de voyage Costa RicaCarnet de voyage Costa Rica Comments (0)

866

Jour 12

Une fois de plus, afin d’arriver au plut tôt au Parc de Monteverde, nous nous levons aux aurores. C’est une réserve très importante de la région. Nous devons une nouvelle fois nous acquitter d’un droit d’entrée, assez important, de 17 $ par personne. Nous ne prenons pas de guide, sans quoi la note aurait été bien plus salée.

Le parc est très bien balisé, impossible de se perdre. Au choix, plusieurs sentiers permettent une ballade d’une heure alors que d’autres prennent beaucoup plus de temps. La forêt est magnifique, très dense et assez brumeuse. C’est ce qui en fait sa particularité, un nuage règne en permanence au-dessus, avec pour conséquence des pluies très régulières, un air plus frais et une forte humidité. Malheureusement, le site étant devenu touristique, les animaux ont quelque peu déserté les lieux. Nous revenons donc bredouille de notre promenade, déçu d’avoir payé autant pour un parc, certes très joli, mais ne méritant pas une somme pareille. Une part de chance est nécessaire pour apercevoir des animaux. En discutant avec des touristes, certains nous affirment avoir vu un peu d’animaux, aidé il est vrai, par un guide. Mais la nature est ainsi faite, imprévisible. Heureusement.

01

02

L’après-midi est consacré à la détente et à la préparation du voyage du lendemain, avec un long trajet pour quitter cette région du Nord-Ouest pour descendre sur la côte Pacifique, à Manuel Antonio, pour les derniers jours de notre périple costaricain.

En fin d’après-midi, nous nous laissons tenter par une excursion de nuit dans la forêt, avec guide, afin d’observer les animaux dans leur vie nocturne. Nous passons par le tour opérateur de la veille et nous faisons baisser à 15 $ par personne le tour de 2 heures avec transport, prix imbattable.

Nous arrivons à 17h30, à la tombée de la nuit, dans une réserve qui organise uniquement des visites nocturnes. C’est accompagnés d’un autre couple de Français et de notre guide que nous nous enfonçons, la torche à la main dans la forêt tropicale, à la recherche de vies animales. Ce sont essentiellement des insectes que nous verrons, ainsi que des oiseaux et toucans, et un petit mammifère inconnu en France.

La nature étant ainsi faite, on ne peut pas prévoir de quoi sont faits les tours. L’ambiance nocturne avec une vie animale particulièrement vivante et bruyante est très prenante, avec point d’orgue de notre excursion, l’observation de deux magnifiques tarentules, nichées dans leur trou, que notre guide parviendra tout de même à faire sortir.

04

Une petite frayeur nous oblige à faire demi tour à la réserve une fois rentrés, afin de retrouver une pochette perdue, contenant une bonne partie des photos prises depuis le début de notre voyage. Plus de peur que de mal, nous la retrouvons et finirons la soirée dans un restaurant sans trop tarder, pour se coucher de bonne heure, faute à notre réveil très matinal du lendemain.

Comments are closed.