Convivialité indonésienne

by 27 mars 2015 • Carnet de voyage SumatraCarnet de voyage Sumatra Commentaires fermés

697

Jour 10

Poissons frais du marché

Un nouveau réveil au son du coq qui annonce une journée au rythme local dans ce havre de paix qu’est le lac Toba. Dans la matinée nous partons au marché à 10 minutes en scooter de Tuk Tuk. Ici se vendent fruits, légumes et poissons. Nous achetons trois gros poissons à la fraicheur garantie, tout juste pêchés ce matin, et les apportons à nos amis Jimmy et Bandang, qui auront pour mission de préparer le barbecue de ce soir.

243

246

248

249

250

Un panorama à couper le souffle

Après une pause dans notre chambre pendant les heures les plus chaudes de la journée afin d’éviter de nouveaux coups de soleil après ceux attrapés la veille pendant notre balade à scooter, nous retrouvons Bandang non loin de notre hôtel pour un lieu qu’il souhaitait nous faire découvrir.

Une vingtaine de minutes de marche à travers les plantations de bananes, cacao, oignons… nous emmène au sommet d’une colline qui offre un point de vue idéal avec un panorama à 360°. Le village de Tuk Tuk se dévoile en intégralité sous nos yeux, et ressemble à une presqu’île, tel un bout de terre qui tente de se décrocher.

D’un côté la ville de Tuk Tuk, le lac, la rive opposée au loin, les cultures et des collines forment un tableau complet. De l’autre côté, les montagnes, l’intérieur de l’île et la couleur verte omniprésente forment un second tableau. Les innombrables éléments qui composent ce panorama ont suffisamment de détails pour inciter les visiteurs à rester des heures à les examiner et à profiter de ce lieu magnifique. Le ciel nuageux ajoute un élément de composition particulièrement esthétique sur le paysage.

264

265

267

269

273

285

Bandang nous fait part de ses projets et de ses rêves : la construction d’un maison d’hôtes sur cette même colline, l’achat et l’aménagement d’un bateau pour proposer des croisières de plusieurs jours sur le lac… Les infrastructures hôtelières de l’île de Samosir manquent d’originalité. Les complexes hôteliers et guesthouses au bord du lac sont nombreux à se livrer concurrence, surtout en basse saison où les voyageurs sont beaucoup moins nombreux que les places disponibles dans les divers hôtels.

La région du lac Toba, comme Sumatra plus généralement, a perdu de son attrait touristique alors qu’elle a tant à offrir aux amoureux de la nature.

Un barbecue exquis

De retour au QG de Bandang et Jimmy, le Volcano, nous retrouvons nos compagnons de trekking de Ketambe qui se joignent à nous pour le barbecue qui se prépare doucement sur la terrasse. En cuisinier avisé, Jimmy a gardé un des poissons pour le préparer différemment, avec une sauce et des légumes venant des cultures voisines. Nous nous régalons comme jamais depuis notre arrivée à Sumatra. Nos papilles se régalent de la fraicheur, de la qualité et de la cuisson du poisson. Les oignons et les noix posés sur la braise du barbecue parfument merveilleusement le poisson. Un pur bonheur.

300

314

317

321

Nous finissons la soirée à la terrasse d’un grand hôtel afin d’assister à un spectacle musical traditionnel batak avant de revenir au Volcano pour un dernier moment de convivialité avec nos hôtes, au cours d’une partie de carte.

 

 

Comments are closed.