J4 – Colca et son canyon infernal

Debout à 5h pour que le taxi nous amène à la gare routière. Sur place l’agitation locale se met en place. Beaucoup de locaux prennent un bus pour aller travailler. Nous montons à bord d’un bus et découvrons nos 3 compagnons du treck, Kyle, Suzana et Carolina. La route caillouteuse qui nous mène au Canyon du Colca dure 5h, pendant lesquelles de multiples arrêts sont effectués afin de faire monter des locaux, sortis de nulle part. Arrivés à destination, à Cabanaconde, vers midi, nous nous restaurons dans une petite auberge afin de prendre des forces pour la marche de cet après-midi.

13h, l’aventure commence ou plutôt la mésaventure… S’attendant à une promenade tranquille, comme indiqué par l’agence la veille, nous nous mettons à l’évidence qui s’agit d’un vrai treck pour habitués ou confirmés. Boulet n°1 et boulet n°2 sont alors en action. Traînant les pieds, s’arrêtant pour prendre des photos, les lunettes, ou se mettre de la crème… On se retrouve rapidement distancé par les vrais treckers du groupe.

Près de 1000m de dénivelés en 3h, à travers des descentes sur chemins poussiéreux et caillouteux, nous regrettons à ce moment d’avoir fait la randonnée. Au bout de 4h d’efforts, nous arrivons à un village perdu entre les montagnes, où vivent une cinquantaine de personnes. On passera la soirée et la nuit dans une auberge très rustique, avec douche et toilettes au fond du jardin, mais pleine de charme et très fleurie. Notre chambre est une cabane éclairée à la bougie. La soirée se passe dans la bonne humeur en compagnie d’autres treckers français. Nous nous faisons à l’idée que le lendemain sera plus rude que le 1er jour et apprécions au final notre périple.


Tous les récits de notre voyage au Pérou et en Bolivie

Réagissez à cet article via votre compte facebook :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *