Immersion indienne

by 24 février 2010 • Carnet de voyage IndeCarnet de voyage Inde Comments (0)

1006

Jour 2

Au petit matin, notre Indien rencontré la veille continue sur sa lancée philanthrope – ou intéressée ? – et nous amène à une agence de tourisme afin d’acheter nos billets de train pour notre future destination, la ville de Jaipur, capitale du Rajasthan. Désireux de partir au plus vite de cette grouillante et bruyante capitale, nous faisons fasse à la réalité indienne : le train est le mode de transport le plus utilisé dans le pays et nécessite très souvent une réservation préalable. Lors de nos précédents voyages nous n’avons jamais eu besoin d’acheter les billets à l’avance. Cette fois, il faudra procéder ainsi. On nous annonce aucun train de disponible avant plusieurs jours pour différentes destinations puis on nous propose de commencer notre séjour par un tour organisé de quelques jours, en voiture avec chauffeur. Nous nous rendons à l’évidence, il sera moins facile de voyager ici que dans d’autres pays.

Une fois le programme finalisé, nous voici dans notre petite voiture avec chauffeur pendant 4-5 jours.

Sans plus attendre nous partons pour Agra, la ville du célèbre Taj Mahal, à plus de 250 kms de Delhi. Première mission, sortir de la ville et de son impressionnant trafic. Et l’on découvre la conduite made in India. Motos, vélos, taxis, camions et rickshaws (célèbre touc-touc indien très présent dans tout le pays de couleurs vert et jaune ou jaune et noir) se frôlent en permanence, dans un code de la route inexistant où le plus entreprenant s’impose, dans un brouhaha impressionnant, les klaxonnes ayant remplacé les clignotants, devenus complètement inutiles.

Après plus d’une heure a s’extirper de la capitale, nous voilà sur la voie rapide… à 65km/h. Les routes sont approximatives, la conduite aussi, la circulation continue d’être animée sur les routes de campagne. Le trajet dure près de 5h, halte déjeuner comprise, et nous aura permis d’avoir un premier aperçu de ce pays, déjà tellement dépaysant. Mis à part les véhicules motorisés, on se croirait transporté à une autre époque. Le nombre incroyable d’Indiens que nous croisons tout au long de la route, même dans les coins de campagne les plus reculés, nous rappelle que la population de ce pays dépasse 1.3 milliard et en fera le plus peuplé du monde dans moins de vingt ans.

002

003

007

Autre fait étonnant, la curiosité des Indiens envers les touristes, qu’ils scrutent de manière insistante et permanente. Nous avons l’impression que tous les locaux que nous croisons nous regardent fixement. Il faudra s’y faire, leur curiosité et leurs questions habituelles (Where are you come from ? What is your name ? Are you married ?) ne cesseront de nous suivre durant tout notre voyage. On était prévenu, on avait entendu cette particularité en préparant notre séjour.

Arrivés à Agra à 19h, il nous faut un bon moment avant de trouver notre hôtel réservé par le tour, dans la dense circulation de la ville, que nous imaginions plus petite. L’hôtel est une bonne surprise, il s’agit de l’Alpine, propre avec un accueil très agréable, situé à 10 minutes du Taj Mahal. Diner au MacDo du coin, pas très local – quoique le Mac Maharaja vaut le détour – mais surement moins épicé que notre premier repas typiquement indien du midi où le plat qui était censé être not spicy nous pique encore la bouche. Les petites natures d’occidentaux que nous sommes devront s’habituer à la nourriture très relevée du pays, mais tellement délicieuse.

Comments are closed.