J 13 – Uyuni et son Salar infini

11h de trajet pendant lesquelles la température descend petit à petit. Les carreaux se givrent à l’extérieur comme à l’intérieur et le sommeil à du mal à tomber.

7h, arrivée à Uyuni pour notre tour de trois jours et deux nuits autour du plus grand désert de sel du monde ainsi que du Sud Lipez, la partie Sud de la Bolivie qui regorge de paysages féeriques.

La descente du bus est traumatisante, on se croirait sur une autre planète ou du moins dans un autre pays tant le froid nous glace tout le corps. La température est négative, dans une ville triste qui ressemble à un décor de Far-West avec ses rues très larges et perpendiculaires et son absence de signalisation routière.

Après quelques hésitations de la part de notre agence quant à l’organisation de notre tour, un 4×4 finit par nous récupérer. A bord, 3 jeunes Anglais et un Espagnol, Pablo, serons nos camarades de voyage.

Rapidement, nous apercevons le fameux Salar d’Uyuni, qui s’étend sur 11 500 km². Une curiosité naturelle sur laquelle nous passerons la journée. Nous visitons l’hôtel de sel, reconverti en musée, entièrement fait de sel, des murs aux lits en passant par les tables. Des blocs de sel mélangés avec de l’eau, entassés, permettent de faire toute sorte de fabrication.

On s’enfonce ensuite, petit à petit, en 4×4 en plein cœur du désert. A l’horizon, un sol blanc infini et un mur de montagnes lointain tout autour. Le déjeuner se déroule sur une île perdue au milieu du désert, dont les collines sont surpeuplées de cactus pouvant mesurer jusqu’à 12 mètres de hauteur. Quel étrange paysage que de voir au milieu de ce désert des îles et des îlots rocailleux sur lesquels sortent des cactus géants.

Après le déjeuner, c’est séance photos pour tous. L’infini horizon blanc est l’occasion de faire des photos à effets d’optique amusants. Tout le monde s’y met, certains ayant même pensé à apporter des accessoires et costumes.

Une heure de 4×4 plus tard, et nous voici dans notre auberge pour la nuit. Du même type que l’hôtel de sel, tout est fait de sel jusqu’au sol qui donne l’impression de marcher dans la neige avec le craquement des pas. Dans cette grande auberge aux dix chambres, seul notre groupe y passera la nuit. Un déjeuner copieux et des jeux de cartes plus tard, c’est l’occasion de tester nos sacs de couchage loués auprès de l’agence. Malgré le froid glacial, la nuit se déroule bien.


Tous les récits de notre voyage au Pérou et en Bolivie

Réagissez à cet article via votre compte facebook :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *